À propos

Ce fichier PPS, contenant 32 diapositives, a été envoyé sur fichier-pps.fr le 13 juillet 2021 à 20:28, à partir de l'adresse IPv4 176.158.*.*. La présente page de téléchargement a été vue 29 fois depuis l'envoi du fichier.
Taille du fichier: 10552 Ko
 Fichier public, identifiant unique: #54608

Aperçu du fichier



Aperçu texte:

Nos formidables abeilles ! Pour les ami(e)s de l’AP2S Voici quelques images et infos sur la vie des abeilles pour vous aider à mieux passer le temps ! Bien amicalement Gérard Freyssenge Auteur et Apiculteur g.freyssenge@orange.fr www.facebook.com/g.freyssenge Cliquez pour changer de diapositive Toute reproduction est interdite sans l’autorisation de l’auteur. Apis Mellifera est le nom savant des abeilles à miel. Les premières abeilles sont apparues en même temps que les fleurs, il y a plus de 100 millions d’années. Alors que les premiers hommes ne sont là que depuis environ 2 millions d’années… Une abeille : à quoi ça ressemble ? La ruche C’est La maison des abeilles domestiques Mais les abeilles savent vivre dans la nature La reine Il n’y a qu’une reine par ruche. Elle peut vivre jusqu’à 5 ans. La reine naît d’un oeuf fécondé et grandit dans une cellule royale qui est plus grande que celle des autres abeilles. Les larves de reine sont nourries uniquement avec de la gelée royale. La gelée royale reçue par une larve durant les 4ème et 5ème jours de sa vie oriente son évolution vers celle d’une reine. A l’inverse si elle n’est nourrie durant ces jours que de pollen et de miel, elle devient une ouvrière caractérisée notamment par l’atrophie de ses ovaires. La gelée royale inhibe la production d’un enzyme nommé Dnmt3, et permet ainsi aux ovaires de se développer. Un même génome* peut donc conduire à deux organismes différents en fonction de l’alimentation de la larve. * Le génome est l'ensemble du matériel génétique d'un organisme. Les mâles : ces rois fainéants Les ouvrières font plusieurs métiers Nettoyeuse Je débarrasse la ruche de tous les déchets Bâtisseuse Je fabrique la cire pour construire les alvéoles Gardienne Je guette les ennemis à l’entrée de la ruche Butineuse Je butine les fleurs pour récolter du nectar et du pollen Nourrice Je nourris la reine et les larves Magasinière Je transforme le nectar en miel . Je stocke le pollen et le nectar dans les alvéoles de cire. Ventileuse J’aère la ruche pour abaisser la température du nid et assécher le miel. La danse des abeilles Même si elles ne font pas de bruit, les abeilles communiquent entre elles en se tapotant avec leurs antennes. C’est leur façon de se parler ! La danse des abeilles    Mais elles ont aussi un langage codé très précis qui leur permet d’échanger leurs bons petits coins de butinage. Lorsqu’une butineuse revient à la ruche avec des provisions et veut indiquer aux autres abeilles de la colonie où se trouve la nourriture qu’elle vient de découvrir, elle se met à danser dans la ruche. Ce passage d’information lui évite d’avoir à accompagner ses « copines » sur le lieu repéré. Explication de la danse des abeilles    Si la nourriture se trouve à environ moins de 100 mètres, l'abeille se déplace en décrivant un cercle de petite taille et en changeant de sens de rotation soudainement pour revenir au point de départ. Si la nourriture se trouve à plus de 100 mètres, l’abeille exécute alors une danse frétillante en 8 en tenant compte de l’emplacement du soleil dans le ciel par rapport à la ruche et au butin. La butineuse frétille d'autant plus vivement que la source signalée est abondante Mais comment font les abeilles, pour faire le miel ? L’abeille butineuse aspire le nectar des fleurs avec sa langue et le conserve dans son jabot pour le transporter jusqu’à la ruche. Lorsque son jabot est rempli de nectar, elle retourne à la ruche et remet son précieux butin à une abeille ouvrière. Grâce à ces multiples échanges, le nectar va peu à peu se transformer en miel. Le goût du miel dépend des fleurs qui ont été butinées. Une abeille magasinière stocke ensuite le nectar dans une cellule de cire pendant que les ventileuses se chargent de l’assécher en battant des ailes. Lorsque la cellule sera pleine, une abeille viendra la refermer avec un petit couvercle de cire. L’abeille butineuse travaille les parties mâles de la fleur (les anthères) avec ses mandibules pour en faire tomber les grains de pollen. Elle agglomère les grains avec un peu de nectar et de salive et forme une pelote qu’elle fixe sur la corbeille de ses pattes postérieures. Cette intense activité assure une parfaite pollinisation des plantes. Dans la ruche, les magasinières finissent de malaxer le pollen avant de le tasser au fond de la cellule avec la tête. Chaque fleur a son pollen. Il existe du pollen de toutes les couleurs : le coquelicot donne un pollen noir ! Le pollen est une source de protéines indispensables à la colonie. L’abeille rentre à la ruche, décroche les pelotes de pollen, les dépose dans une alvéole et retourne à son butinage. Les abeilles sont de très bonnes pharmaciennes ! Dans la ruche les abeilles produisent du miel mais aussi d’autres substances très appréciées comme la cire, la gelée royale, le pollen et la propolis. Le miel est une substance sucrée naturelle produite par les abeilles de l’espèce Apis Mellifera. Miel de nectar à partir des nectaires des fleurs. Miel de miellat à partir des excrétions sucrées des insectes parasites sur les végétaux ou des sudations de sève (sapin, épicéa) Les trésors de la nature Pollen et propolis.  Le pollen : Poussière protéinée libérée par les anthères des plantes. Il est la source de protéines indispensable à la colonie. Les nourrices le mélangent à de l’eau et du miel afin d’en faire du « pain d’abeille » qui nourrira les larves. Quand les butineuses font une bonne rentrée de pollen, la reine est stimulée par cette poussière de fleur et pond de plus belle.  La propolis (devant la cité en grec) : Substance résineuse, gommeuse, balsamique, de couleur variable, récoltée par les abeilles sur l’écorce et les bourgeons de certaines plantes ou arbres (peuplier, bouleau, saule, orme, frêne, épicéa, sapin, pin, cocotier, goyavier...), à laquelle elles ajoutent leurs propres sécrétions (salivaires et cire). D’autres trésors de la nature Cire et gelée royale.    La cire est une substance grasse sécrétée par des glandes situées sur l'abdomen des ouvrières. Mais ce ne sont que les ouvrières « cirières », âgées de 12-14 jours environ, qui la fabriquent et l'extraient avec leurs pattes avant de confectionner les alvéoles. La gelée royale est une sécrétion des abeilles nourricières à partir de leurs glandes hypopharyngiennes). C'est une substance qu'elles élaborent pour nourrir pendant 3 jours toutes les larves qui vont ensuite devenir des abeilles. Mais la reine, elle, va être nourrie toute sa vie avec cette substance. Source Infos produits de la ruche : Françoise SAUVAGER, Docteur en pharmacie, Maître de conférences et Chercheuse au laboratoire de microbiologie de la faculté de pharmacie de Rennes, auteure d'une thèse sur les propriétés antivirales de la propolis. L’ESSAIMAGE permet d’assurer la pérennité de l’espèce Lorsque la population de la ruche est devenue trop importante alors que le nectar toujours abondant afflue dans la ruche, que l’habitation devient trop exigüe la colonie est obligée de se partager pour créer une nouvelle famille …… Une partie des abeilles ouvrières et des males sortent de la ruche avec la vielle reine pour fonder une nouvelle colonie, ce groupe comprendra des individus de tout âge de la nettoyeuse a la butineuse afin que toutes les taches puissent êtres réalisées. Avant de quitter la ruche les abeilles remplissent leur jabot de miel qui leur assure quelques jours d’autonomie et l’ énergie nécessaire a la confection des nouveaux rayons de cire. Des images… Comme si vous y étiez ! L’abeille : un pollinisateur capital Pour faire 1kg de miel, l’abeille doit effectuer 50.000 voyages entre les fleurs et sa ruche. 1 Kg de miel représente 40.000 Kms, soit un tour de la terre. L’abeille est à ce jour le transporteur volant le plus performant du monde. La charge qu’elle peut transporter en nectar et pollen peut atteindre son propre poids ! Soit 1/10 de gramme. Aujourd’hui en France, 70.000 apiculteurs entretiennent 1.200.000 ruches. 80% d’entre eux sont des producteurs familiaux et ont moins de dix ruches. Les produits de la ruche sont de nature pratiquement bio. C’est une Malheureusement, les abeilles sont en danger. Dans le monde entier des abeilles meurent à cause des pesticides et de l’agriculture industrielle… Les néonicotinoïdes sont une classe d'insecticides très dangereux car agissant sur le système nerveux central des insectes Mais s’il n’y a plus d’abeilles…qu’en sera-t-il de l’humanité ??? Mais les abeilles meurent aussi à cause du frelon asiatique, du varroa et des maladies… Le service écologique gratuit rendu par les abeilles est menacé. Rien n’est irréversible et une prise de conscience peut parfois aider à inverser le cours des choses. Chacun, à notre manière, aidons les abeilles à vivre et à survivre. En Protégeant nos sentinelles de l’environnement, nous nous protégeons ! Gérard Freyssenge La nature est belle… Vive les abeilles ! Et halte aux pesticides !


Vos commentaires sur Abeilles geniales (RS).pps

Télécharger Abeilles geniales (RS).pps

Télécharger le fichier (.pps, 10552 Ko)

Partager ce PPS sur le Web et les réseaux sociaux


Code HTML - Recopiez ce code pour partager votre fichier PPS sur un site Web, un Blog, ou un mur Facebook


Code BB-Code - Utilisez ce code pour partager votre fichier sur un forum Web compatible avec les tags BB:


Lien permanent vers la page de téléchargement du fichier:


Lien court: